L’énergie hydroélectrique sous-exploitée aux Etats-Unis


Compartilhe esse artigo com seus amigos:

Selon l’Idaho National Engineering and Environmental Laboratory (INEEL), les Etats-Unis se placeraient quatrième au classement des pays possédant des ressources hydroélectriques non exploitées. Dans le cadre d’un projet financé par le Département de l’Energie, les scientifiques de l’INEEL ont dressé une carte de toutes ces ressources sur le territoire américain. Le but est de favoriser, à la place des grands barrages souvent néfastes pour l’environnement, l’installation de petits générateurs de moins d’un mégawatt sur des cours d’eau plus modestes. Si l’on exclut les fleuves traversant des zones naturelles protégées, près de 170 000 mégawatts pourraient ainsi être produits, soit deux fois plus qu’actuellement. En fait, l’obstacle principal au développement de l’énergie hydroélectrique reste son coût. Il faut compter une cinquantaine d’années pour rentabiliser un investissement dans ce domaine, un désavantage que seules des
incitations fiscales peuvent compenser. Dans les années 1980, la mise en place d’une politique de ce type avait permis de doper l’installation de microcentrales mais la fin du système au début des années 1990 a arrêté cet essor. Aujourd’hui, 7% des besoins en énergie des Etats-Unis sont assurés par l’énergie hydroélectrique, dont 85% proviennent de barrages.

BG 18/10/04 (Scientist envisions small-scale hydropower)

Leia o artigo completo



comentários do Facebook

Deixe um comentário

Seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios estão marcados com *